Petit florilège de mots provençaux

Vivre en Provence, c’est écouter le chant des cigales l’été. Et quand elles se taisent, ce sont les paroles des provençaux qui nous bercent avec leur accent chantant, mais aussi avec l’utilisation de mots propres au Midi de la France.

Ce sont ces quelques mots que je souhaite vous faire découvrir aujourd’hui. Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive. La plupart de ces mots figure dans le Larousse dont est extrait la définition ci-dessous (l’astérisque désigne ceux qui ne figurent pas encore dans le célèbre dico).

B comme

  • Bader : rester bouche bée, oisif ; rêvasser (provençal, badar).
  • Barjaquer : bavarder, parler pour ne rien dire.
  • Bouléguer : agiter, remuer, secouer. Entendu la première fois lors du loto de l’école, « Hé boulègue ! » (sous-entendu les jetons du loto).

C comme

  • Cabanon : petite maison de campagne en Provence.
  • Cagole : jeune femme extravertie, un peu écervelée et vulgaire. « Arrête de faire ta cagole » signifie « arrête de te faire remarquer ». Les provençaux préfèrent la Cagole, nom d’une bière locale de Marseille.
  • Ça va* : expression pour dire OK, d’accord. « Tu passes me prendre ? – Ça va ! »
  • Calade : en Provence, rue pavée généralement en pente (du provençal, calada, paver).
  • Cafi* : plein. « Il est cafi de sous qu’il sait plus quoi en faire. »

E comme

  • Emboucaner* : déranger, embêter, sentir mauvais. « Elle nous a emboucané toute la soirée avec ses problèmes de couple. »
  • Ensuqué : assommé, endormi sous l’effet du soleil…
  • Escagasser : détériorer, abimer quelque chose / Fatiguer, agacer quelqu’un (provençal, escagassa, affaisser, écraser).
  • Estoufado* : étouffe-chrétien (à propos d’un plat un peu lourd).

F comme

  • Fada : niais, un peu fou (provençal, fadas, de fat, sot).
  • Farigoule : nom provençal du thym (provençal, farigoulo).

G comme

  • Galinette* : poulette.
  • Gardian : gardien d’un troupeau de taureaux ou de chevaux (provençal, gadar, garder).

En provençal le gardian désigne le gardien d'un troupeau de chevaux ou de taureaux

  • Gâté*: calin, étreinte. « Viens faire un gâté » signifie « viens dans mes bras pour un câlin ».

J comme

  • Jaune(t)* : pastis (syn. Pastaga). « Marius, met nous un ptit Jaune ! Y fait soif ».

K comme

  • Kéké : crâneur, idiot. « Qué kéké, celui-là ! »

L comme

  • Longue (de) : sans arrêt, tout le temps. « Il me parle de longue de cette fille. »

P comme

  • Péguer : être poisseux, collant (du provençal, pega, poix). « La confiture, ça pègue aux doigts » disent mes enfants qui ont grandi en Provence.
  • Peuchère : synonyme de pécaïre, exclamation languedocienne d’attendrissement, de pitié. 
  • Pitchoun : terme exprimant la tendresse à l’égard d’un petit enfant, de quelqu’un qu’on protège (provençal, pitchoun, petit).

R comme

  • Ravi : en Provence, personne naïve, crédule ; simple d’esprit. Toutes les crèches provençales ont leur Ravi.

A prononcer avé l’accent :-))) Et voilà vous parlez comme Pagnol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *